Partager mon article

Vous envisagez de renforcer vos compétences pour être encore plus compétitif sur le
marché de l’emploi, ou bien vous souhaitez une reconversion professionnelle. Bonne
nouvelle ! Il existe un certain nombre de dispositifs qui peuvent financer la réalisation de
votre projet. Salarié, demandeur d’emploi, indépendant, quel que soit votre profil il y a une
solution pour le financement de votre formation.

Vous êtes salarié et êtes à l’initiative d’une demande de formation :

Une formation professionnelle permet à toute personne active de mettre à jour ses compétences tout au long de sa carrière. Qui plus est, avec l’évolution des technologies, et les nouveaux besoins des entreprises, une formation est toujours la bienvenue. Pour les salariés en quête d’évolution ou de reconversion, vous pouvez opter pour le Compte personnel de formation (CPF), pour financer vos formations certifiantes.

En effet, tous les salariés bénéficient d’un compte personnel de formation crédité en euros depuis 2019  et attaché à la personne. Le compte personnel de formation (CPF) est crédité de 500 euros par an dans la limite de 5 000 euros au total. En mobilisant les fonds du CPF, le salarié peut choisir la formation adaptée à ses besoins.

Cependant, si les heures de formation coïncident avec le temps de travail, il est primordial que vous ayez l’accord de l’employeur. Par contre, si le centre de formation vous programme hors des heures du travail, l’approbation de l’Employeur n’est pas nécessaire.

Les frais pédagogiques et les frais de mobilité de votre formation seront pris en charge par votre Compte Personnel de formation en fonction du nombre d’heures cumulées. À noter que pour les salariés à temps partiel ou en contrat à durée déterminée (CDD), les heures créditées sur CPF sont calculées au prorata des heures travaillées.

Vous êtes demandeur d’emploi :

Pour les personnes sans emploi, la mobilisation du Compte personnel de formation  est toujours valide, à condition que vos droits du CPF suffisent pour couvrir les frais de formation. Il est tout d’abord essentiel de vérifier vos droits acquis, étant donné que lors de votre période de chômage, votre CPF n’est pas alimenté. Pour ce faire, vous pouvez vous connecter directement sur votre compte CPF.

Dans le cas où votre compte personnel de formation n’est pas suffisamment crédité pour financer une formation professionnelle, vous pouvez solliciter une aide de Pôle emploi. Cette institution française pour l’emploi est accessible à tous les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi bénéficiant de l’allocation chômage. Mais comment profiter d’un financement de formation par Pôle emploi ?                    

Les financements dépendent avant tout de votre projet de formation et des besoins d’embauches des entreprises. Pour votre retour à l’emploi, Pôle emploi propose une palette de dispositifs d’aide telle que :

  • L’Aide individuelle à la formation (AIF) : le principe de cette aide est de compléter le reste du montant CPF à votre charge, lorsque ce montant n’arrive plus à couvrir le financement de votre formation. En collaboration avec les régions, ce dispositif d’aide a pour but d’accompagner les personnes au chômage souhaitant retrouver un travail rapidement. Par ailleurs, pendant votre formation AIF, vous pouvez prétendre à une rémunération, mais cela ne peut se faire qu’en fonction de votre situation. Il est judicieux de s’informer auprès des conseillers Pôle Emploi concernant la rémunération, et la validation de votre projet de retour à l’emploi.   
  • L’Action de formation préalable au recrutement (AFPR) : cet autre dispositif est destiné à tous les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi et inclut les professions du  secteur public et du secteur privé. Pour prétendre à un financement de l’APFR, il faut que l’emploi que vous postulez soit en CDD. Pour le contrat d’apprentissage, il doit être d’un minimum de 12 mois. Vous pouvez suivre la formation au sein de l’entreprise de votre futur employeur ou au sein de l’organisme de formation.

Vous êtes indépendant, en profession libérale ou chef d’entreprise non salarié :

Pour émettre une facture intermédiaire, il suffit d’utiliser un logiciel de facturation comme pour une faLe Compte Personnel de Formation (CPF) est également ouvert aux travailleurs indépendants, libéraux et aux chefs d’entreprise non salariés. D’autres dispositifs de financements sont également disponibles.

Le Fonds d’Assurance Formation (FAF)

Le Fonds d’Assurance Formation (FAF) offre aussi aux individus non salariés de bénéficier le droit à la formation professionnelle, du moment où le travailleur indépendant verse sa contribution à la  CPF. Vous devrez soumettre votre dossier de financement de formation un mois au minimum avant le début de votre formation. Une formation qui doit être en lien avec votre activité. Bon à savoir, le financement concerne uniquementles frais pédagogiques, et ne couvre pas la perte du chiffre d’affaires du travailleur.

Les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA)

Pour demander un financement de formation, les travailleurs indépendants peuvent s’orienter pareillement  vers les OPCA  (Les organismes paritaires collecteurs agréés). L’OPCA est un organisme agréé par l’État qui peut financer une action de formation  sollicitée par une entreprise pour un salarié avec l’accord de celui-ci, ou bien demandée par un indépendant.

Mais L’OPCA revêt également le rôle d’interlocuteur du salarié qui désire mobiliser son CPF pour une formation. Il est à préciser que Les OPCA sont appelés opérateurs de compétences (OPCO) depuis le 1er janvier 2019.

Pour octroyer un financement de formation via les OPCO, il faudrait d’abord consulter votre fond CPF, si vous disposez assez de nombres d’heures CPF. Vous choisissez par la suite, la formation dans le domaine de votre choix. Le choix de la formation est primordial car votre vie professionnelle en dépend. Constituer un dossier de demande de financement crédible et solide. L’OPCO examinera votre demande, pour y donner ou non une suite favorable.

L’Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées (AGEFIPH)

En fait, comme les situations de travaux n’ont pas vraiment la valeur de facture, mais plus précisément En dehors des financements mobilisables à partir du CPF il est possible de financer sa formation avec  l’AGEFIPH. L’Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées (AGEFIPH) finance certaines formations suivies par des travailleurs  indépendants en situation de handicap. Pour bénéficier de l’accompagnement de l’AGEFIPH, il convient là aussi de passer par son conseiller Pôle emploi – qui se chargera lui-même de transmettre le dossier à un homologue de l’AGEFIPH.


Partager mon article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
17 − 13 =